Concertation sur le Plan Climat Air-Énergie Territorial de la Plaine de l’Ain

Depuis le début de l’année 2018, la Communauté de Communes de la Plaine de l’Ain rédige son Plan Climat Air-Énergie Territorial (PCAET).

Le PCAET est un outil de planification obligatoire pour les intercommunalités de plus de 20 000 habitants. Il comprend quatre éléments : un diagnostic, une stratégie territoriale, un plan d’actions et un dispositif de suivi et d’évaluation des mesures initiées.

Ce projet de développement durable a pour objectif la lutte contre le dérèglement climatique, avec trois enjeux principaux :

        • Atténuer les changements climatiques
        • Développer les énergies renouvelables
        • Maîtriser la consommation d’énergie

Tous les acteurs publics et privés sont concernés par l’élaboration et l’application du Plan Climat : collectivités locales, entreprises, citoyens.

Le Plan Climat peut concerner la préservation de l’environnement, la baisse de la facture énergétique, le développement des énergies renouvelables, la rénovation des bâtiments – et donc générer de l’emploi, et enfin l’amélioration du cadre de vie des habitants.

La CCPA souhaite associer la population plus largement pour la fin de la réalisation du PCAET, dans un objectif opérationnel. Le but de cette implication est de sensibiliser les citoyens et de définir la manière de réaliser les actions qui ont été priorisées. Cette concertation citoyenne auprès des 80 000 habitants de la communauté de communes sera mise en place du 2 juin au 2 juillet sur la plateforme Dites Nous Tout. PARTICIPEZ-Y ! 

Exprimez-vous en participant au projet grâce aux moyens mis en place, échangez avec les autres contributeurs, influez sur la prise de décision pour que le projet vous ressemble et vous rassemble !

Plusieurs fonctionnalités sont mises en place :

        • Un questionnaire sur vos pratiques en lien avec l’environnement
        • Une cartographie participative
        • Une discussion / débat sur le thème de l’énergie

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :  https://ditesnoustout.fr/ccpaplanclimat

Rendez-vous du 2 juin au 2 juillet pour participer : https://ditesnoustout.fr/ccpaplanclimat

Réouverture de l’école – Informations pratiques

Conformément aux directives gouvernementales, l’école communale se prépare à rouvrir ses portes progressivement à compter du lundi 18 mai 2020.

 

Afin d’accueillir vos enfants dans les meilleures conditions, l’équipe enseignante et la mairie ont collaboré pleinement pour organiser les espaces collectifs, baliser les zones de déplacements des élèves, établir des procédures d’entretien des locaux et de séquencement pédagogique conformes aux directives du protocole sanitaire de l’éducation nationale.

 

Lundi matin:
– Vous vous présenterez avec votre enfant, au portail indiqué dans le mail qui vous a été envoyé par Mme Pichet.
– A l’appel de son nom, il entrera dans l’enceinte de l’école et se placera dans la zone signalée par l’enseignante.
– Il sera ensuite accompagné aux sanitaires pour se laver les mains et entrera en classe en suivant le sens de circulation indiqué par l’enseignante pour rejoindre son bureau.
– En récréation, les marquages au sol et jeux organisés par l’équipe enseignante, permettront d’éviter tout contact entre les enfants. Chaque classe disposera de son propre créneau horaire de récréation. 
– L’entretien des locaux et du matériel pédagogique est séquencé sur la journée.
(Pour exemple, l’entretien des sanitaires intervient à 3 reprises. Cette fréquence est majorée par rapport aux préconisations nationales.)
– Pour vous aider et aider votre enfant à visualiser son nouvel environnement de cours, vous trouverez ci-après des photos illustrant l’aménagement devant les portails, la salle de classe et la cour de récréation.
en PJ la procédure sanitaire pour info.

Réouverture de l’école

Julicyennes, Julicyens, chers amis,

Je m’adresse à vous pour vous expliquer ma position sur la réouverture de l’école.

Suite aux annonces du gouvernement, s’est posée la question de la réouverture de notre école. Plutôt que de botter en touche immédiatement en disant que ce n’était pas possible, j’ai fait le choix de raisonner exactement à l’inverse, « qu’est ce qui m’empêcherait d’ouvrir notre école ? ».

Avec Mme PLATTET et Mr BELLAND, nous avons pris à bras le corps cette problématique. Il en est ressorti que nous devions réfléchir sur comment donner confiance aux parents qui souhaitent remettre leurs enfants à l’école.

Parallèlement, j’ai demandé la position de l’équipe fraichement élue, concernant la réouverture de l’école, 7 étaient pour, 6 étaient contre et 2 étaient sans avis.

Voici nos constats :

  • Les mesures gouvernementales du confinement imposent à tous des contraintes tant personnelles que professionnelles.
  • Nous constatons que le protocole sanitaire de l’éducation nationale n’est pas applicable en continu, notamment lors des pauses méridiennes chez les parents ou les nounous, et lors du retour dans les familles le soir.

De ce fait, la responsabilité du maire ne peut pas être engagée sur le fait qu’une personne serait contaminée. En revanche, celle-ci peut être reconnue quant à la qualité du service d’accueil en établissement scolaire, ainsi que sur la capacité de réactivité face à un cas de contamination avéré.

Pour parvenir à cette finalité, seule une traçabilité stricte permet d’aller vers un contrôle mesurable des moyens mis en œuvre.

Ainsi, le dispositif proposé est basé sur un principe écologique : valoriser le déchet par son recyclage, en l’occurrence dans le cas présent, le déchet est le temps passé à saisir les données.

Nous avons travaillé sur les 3 axes de pilotage suivants :

  • Premier axe : Coordonner la mise en œuvre des mesures préventives pour lutter contre le virus.
  • Second axe : Garantir la mise en œuvre du protocole sanitaire de l’éducation nationale.
  • Troisième axe : Réguler les mesures correctives.

Le protocole sanitaire de notre école est accessible via le lien à la fin de cet article. Il détaille, pour chaque axe identifié ci-dessus, les actions à suivre pour supporter son application.

Avec le pilotage des indicateurs recensés dans ces tableaux nous nous positionnons ainsi dans une démarche d’amélioration continue. Cela nous permettra d’opter pour de nouvelles solutions si celles proposées initialement ne se sont pas avérées concluantes.

Au-delà du caractère social et pédagogique sur cette fin d’année scolaire, la réouverture de l’école se doit d’être une opportunité de test du protocole et de sa mise en œuvre et ce, afin que dès la rentrée de septembre 2020, l’école puisse proposer un accueil serein et pérenne pour tous.

Nous avons convié Mme PICHET directrice de l’école, Mme ODEYER représentante des parents d’élèves et Mr BITTON Président des P’tits Julicyens à plusieurs visio-conférences. Nous leur avons présenté la stratégie explicitée précédemment.

Je remercie Mme PICHET d’avoir lancé le sondage auprès des parents d’élèves, sur la présence ou pas des enfants en classe, mais aussi à la cantine et au périscolaire.

Je remercie Mr BITTON d’avoir travaillé sur la faisabilité de la mise en place de la cantine et du périscolaire, à ce titre la maison Julicyenne pour des raisons sanitaires que vous avez comprises, sera exclusivement réservée à cette association jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Nous en avons tous conclu qu’au regard de la teneur du dispositif, de l’implication qu’il demande, les conditions requises pour décider d’une date de réouverture de l’école sont les suivantes :

1- Les analyses de risques sont formalisées et actées.

2- Ne maitrisant pas les délais fournisseurs, La mairie s’assure que les produits et autres matériels permettant la désinfection du site et la protection des personnes sont en en stock suffisant pour tenir 20 jours d’ouverture de classes (l’objectif étant de ne pas proposer une ouverture pour aller vers une fermeture pour pénurie de produits).

3- Chacun des représentants des cohortes s’engage par la signature du document à mettre les moyens nécessaires pour respecter et faire respecter ce dispositif et le protocole sanitaire de l’école de Sainte-Julie.

Il nous a paru à tous « raisonnable » d’annoncer une ouverture progressive à partir du 18 mai jusqu’au 25 mai. La semaine du 11 au 15 mai a été consacrée à la préparation logistique de cette rentrée, approvisionnement d’équipements de protections individuelles pour les adultes, produits virucides, marquages au sols, fléchages, mise en place des salles de classes.

Remerciements particuliers à Mme la directrice de l’école, aux P’tits Julicyens, aux Mamans de Sainte-Julie, à Mme PLATTET et Mr BELLAND sans qui cette rentrée scolaire n’aurait pas pu être possible.

Lionel CHAPPELLAZ

PROTOCOLE SANITAIRE ECOLE SAINTE JULIE_20200515_0001

Diagnostic du réseau d’assainissement

Madame, Monsieur,

Dans le cadre de la réalisation du diagnostic du réseau d’assainissement, nous vous informons que le bureau d’études NICOT Ingénieurs Conseils est missionné par la commune pour effectuer des inspections nocturnes.

Une inspection est prévue dans la nuit du 13 au 14 mai 2020.

L’opération consiste à inspecter le réseau d’assainissement, une grande partie des regards du réseau d’assainissement sera donc soulevée et les écoulements inspectés.

Un véhicule de chantier équipé d’un gyrophare et deux techniciens parcourront la commune durant la nuit, de 23h à 6h du matin.

Par ailleurs, l’inspection se poursuivra le 27 mai en journée, par un contrôle de la bonne séparation des réseaux d’eaux usées et d’eaux pluviales. Les tests consisteront à insuffler des fumigènes dans le réseau d’eaux usées et observer les réapparitions au niveau des points défectueux. Il se peut donc que vous soyez témoins de réapparition de ces fumigènes au niveau de grilles de sol, chéneaux, évacuation d’eaux usées non équipées de siphon… Ces dégagements de fumée sont sans danger et nous vous remercions de les signaler aux techniciens présents sur le site.

Vous trouverez quelques informations supplémentaires dans les documents en pièces jointes.

Cordialement,

Monsieur le Maire

1194_001 1195_001 1196_001

CCPA – Fonds d’aides d’urgence aux entreprises

Veuillez trouver ci-dessous une communication de la Communauté de Communes de la Plaine de l’Ain, relative à la création d’un Fonds d’Aides d’Urgence destiné aux professionnels :

Bonjour à tous,

Depuis le début du confinement le service économique de la CCPA est au chevet de ses entreprises. Différentes mesures ont été prises pour les accompagner dans cette période difficile.

Vous trouverez le détail de ces mesures le communiqué de presse en PJ, mais aussi sur le site internet de la CCPA.

Je vous rappelle qu’un récapitulatif des mesures d’accompagnement des entreprises (mis à jour régulièrement) est disponible sur le site internet de la CCPA.

En outre, le Bureau a validé hier la création d’un FONDS D’AIDES D’URGENCE de 500 000€.

Il permettra le versement d’une aide unique et forfaitaire de 1 000 euros aux professionnels sinistrés par l’arrêt ou la baisse significative de leur activité (commerçants, artisans, agriculteurs en GAEC, professions libérales…., ayant bénéficiés du fonds de solidarité national – volet 1).

Vous trouverez le détail des critères d’éligibilité dans le flyers en PJ.

Ce dispositif est ouvert du 1er au 17 mai.

 Nous comptons sur vous pour diffuser largement cette information (pensez aussi à relayer les posts sur les réseaux sociaux).

Je reste bien évidemment à votre disposition pour répondre à vos questions.

Bien à vous,

Amandine ARRIGONI
Responsable Développement Economique
Tel : 04 74 61 96 40
www.cc-plainedelain.fr

 

COMMUNIQUE DE PRESSE aide urgence

DOSSIER FONDS D’AIDE COVID19

FLYER FONDS D’AIDE COVID19

Premières informations concernant la distribution de masques

Suite aux annonces du Gouvernement, la Région et les communes se préparent à la distribution de masques à l’ensemble des citoyens.

Bien que les détails de cette opération soient encore en cours de définition, voici d’ores-et-déjà quelques informations disponibles ! La distribution sera organisée par la municipalité, selon des modalités qui restent à définir, d’ici fin mai. Il y aura une taille enfant et une taille adulte. Deux masques lavables par personne seront fournis, sous blister, avec leur mode d’emploi et d’entretien.

La Région indique que les communes rurales seront servies en priorité et qu’elle prend à sa charge le coût total de l’opération, estimé à 30 M. Les masques sont fabriqués en Rhône-Alpes Auvergne.

Nous vous tiendrons informés des détails pratiques dès que possible.

Prenez soin de vous !

L’équipe municipale

Rappel concernant les carrières : l’accès est interdit au public par mesures de sécurité

Ces dernières semaines, une augmentation de la circulation au niveau des carrières a été constatée.

Pour rappel, conformément aux arrêtés de police du 13/12/2019, le Chemin rural dit de la Vy Etroite et le Chemin rural dit de l’Hôpital, sont interdits à la circulation.

Ces chemins traversent le périmètre autorisé de la carrière qui lui aussi est interdit d’accès dans le cadre de son autorisation préfectorale.

Cette interdiction est matérialisée sur le terrain.

Afin d’assurer votre sécurité, il est impératif de respecter ces règles d’accès.

Merci de votre compréhension !

Stop aux déchets dans les toilettes ! La station d’épuration déborde…

Que vous vous en serviez pour la toilette, la cuisine, le ménage …. Une fois que l’eau coule de votre robinet et qu’elle est utilisée, elle devient polluée. Ce que vous rejetez dans vos toilettes ou dans votre siphon, transite par les réseaux d’assainissement, pour arriver à la station d’épuration des eaux usées et rejoindre, après traitement, la nappe phréatique.

Il ne faut que quelques dizaines de minutes à vos eaux usées pour parvenir à la station d’épuration. A contrario, les lingettes, même celles mentionnées biodégradables, se décomposent bien plus lentement, elles arrivent entières à la station d’épuration.

Elles s’accumulent et s’agglomèrent dans les réseaux allant jusqu’à les obstruer. Une nouvelle intervention de débouchage a dû être mise en œuvre ce vendredi, suite à un colmatage des pompes de relevages de la station d’épuration depuis mardi.

Les interventions répétées ont pour conséquence d’augmenter le coût de l’entretien des réseaux d’assainissement et donc de votre facture d’eau. Autre désagrément pour les factures de tous les usagers, si la station d’épuration fonctionne mal, qu’elle a un mauvais rendement, l’agence de l’eau doublera sa taxe sur l’assainissement.

En résumé, jeter les lingettes dans les réseaux d’assainissement :

  • Risque de boucher vos toilettes et vos canalisations
  • Obstrue les réseaux d’assainissement
  • Provoque le dysfonctionnement des pompes des stations de relevage
  • Engorge les dégrilleurs des stations d’épuration
  • Génère systématiquement le déversement des eaux usées vers le milieu naturel
  • Provoque un surcoût facilement évitable de nos factures d’assainissement
  • Derrière chaque lingettee jetée dans les toilettes, il y a un homme qui la ramasse! Et après avoir transité dans les égouts, c’est vraiment dégoutant !

J’adopte les bons gestes : Je ne jette pas « tout à l’égout » !

Afin d’assurer le bon fonctionnement des réseaux et de la station d’épuration et ainsi préserver le milieu naturel, vous ne devez jamais jeter dans le réseau d’assainissement :

  • Des objets solides :

Les objets solides tels que les lingettes, cotons-tiges, serviettes hygiéniques, tampons, mégots, litière pour chat…et même essuie-tout ou mouchoirs en papier doivent être jetés à la poubelle. Les tubes de rouleaux de papier toilettes soit disant biodégradables ne le sont pas du tout, en réalité une fois « fondus » ils se transforment en une boule de colle, cette boule s’agglomère avec les déchets solides … Ces amas de déchets solides forment des bouchons qui bloquent l’écoulement et provoquent la mise en charge des réseaux, génèrent un gaz toxique et nauséabond : le sulfure d’hydrogène, pouvant provoquer la mort des gens qui travaillent sur ces réseaux . Les eaux usées peuvent alors remonter dans les habitations ou déborder sur les trottoirs et les routes et polluer le milieu naturel. De la même manière, vos restes alimentaires peuvent boucher vos siphons et canalisations. Jetez-les à la poubelle ou dans votre composteur !

  • Des huiles et matières grasses :

Il ne faut pas les déverser dans les éviers, dans les lavabos, ou encore les toilettes au risque de boucher vos siphons et réseaux intérieurs. En effet, elles s’accumulent dans les collecteurs pour former des pains de graisse et entravent l’écoulement des eaux usées. Les huiles et les graisses détruisent aussi les bactéries des stations d’épuration, il ne faut pas les mettre aux toilettes mais les emmener dans les déchetteries où elles sont recyclées.

  • Des produits toxiques ou médicaments :

Les produits toxiques comme les peintures, vernis, solvants ou produits de jardinage réduisent l’efficacité du traitement biologique des eaux usées par les bactéries. Ils peuvent aussi s’avérer chimiquement dangereux pour les agents d’exploitation descendant dans les réseaux d’assainissement. Ces produits doivent être déposés en déchetterie.

Les principes actifs des médicaments ne sont que partiellement élimés dans la station d’épuration et se retrouvent en quantité significative dans les eaux de rivière, occasionnant ainsi des perturbations sur la faune et la flore. Il ne faut donc pas jeter les médicaments dans les évacuations d’eaux usées mais les rapporter en pharmacie.

Quant aux produits ménagers et d’entretien, il préférable de les choisir biodégradables et ne pas les surdoser.