Réouverture de l’école – Informations pratiques

Conformément aux directives gouvernementales, l’école communale se prépare à rouvrir ses portes progressivement à compter du lundi 18 mai 2020.

 

Afin d’accueillir vos enfants dans les meilleures conditions, l’équipe enseignante et la mairie ont collaboré pleinement pour organiser les espaces collectifs, baliser les zones de déplacements des élèves, établir des procédures d’entretien des locaux et de séquencement pédagogique conformes aux directives du protocole sanitaire de l’éducation nationale.

 

Lundi matin:
– Vous vous présenterez avec votre enfant, au portail indiqué dans le mail qui vous a été envoyé par Mme Pichet.
– A l’appel de son nom, il entrera dans l’enceinte de l’école et se placera dans la zone signalée par l’enseignante.
– Il sera ensuite accompagné aux sanitaires pour se laver les mains et entrera en classe en suivant le sens de circulation indiqué par l’enseignante pour rejoindre son bureau.
– En récréation, les marquages au sol et jeux organisés par l’équipe enseignante, permettront d’éviter tout contact entre les enfants. Chaque classe disposera de son propre créneau horaire de récréation. 
– L’entretien des locaux et du matériel pédagogique est séquencé sur la journée.
(Pour exemple, l’entretien des sanitaires intervient à 3 reprises. Cette fréquence est majorée par rapport aux préconisations nationales.)
– Pour vous aider et aider votre enfant à visualiser son nouvel environnement de cours, vous trouverez ci-après des photos illustrant l’aménagement devant les portails, la salle de classe et la cour de récréation.
en PJ la procédure sanitaire pour info.

Réouverture de l’école

Julicyennes, Julicyens, chers amis,

Je m’adresse à vous pour vous expliquer ma position sur la réouverture de l’école.

Suite aux annonces du gouvernement, s’est posée la question de la réouverture de notre école. Plutôt que de botter en touche immédiatement en disant que ce n’était pas possible, j’ai fait le choix de raisonner exactement à l’inverse, « qu’est ce qui m’empêcherait d’ouvrir notre école ? ».

Avec Mme PLATTET et Mr BELLAND, nous avons pris à bras le corps cette problématique. Il en est ressorti que nous devions réfléchir sur comment donner confiance aux parents qui souhaitent remettre leurs enfants à l’école.

Parallèlement, j’ai demandé la position de l’équipe fraichement élue, concernant la réouverture de l’école, 7 étaient pour, 6 étaient contre et 2 étaient sans avis.

Voici nos constats :

  • Les mesures gouvernementales du confinement imposent à tous des contraintes tant personnelles que professionnelles.
  • Nous constatons que le protocole sanitaire de l’éducation nationale n’est pas applicable en continu, notamment lors des pauses méridiennes chez les parents ou les nounous, et lors du retour dans les familles le soir.

De ce fait, la responsabilité du maire ne peut pas être engagée sur le fait qu’une personne serait contaminée. En revanche, celle-ci peut être reconnue quant à la qualité du service d’accueil en établissement scolaire, ainsi que sur la capacité de réactivité face à un cas de contamination avéré.

Pour parvenir à cette finalité, seule une traçabilité stricte permet d’aller vers un contrôle mesurable des moyens mis en œuvre.

Ainsi, le dispositif proposé est basé sur un principe écologique : valoriser le déchet par son recyclage, en l’occurrence dans le cas présent, le déchet est le temps passé à saisir les données.

Nous avons travaillé sur les 3 axes de pilotage suivants :

  • Premier axe : Coordonner la mise en œuvre des mesures préventives pour lutter contre le virus.
  • Second axe : Garantir la mise en œuvre du protocole sanitaire de l’éducation nationale.
  • Troisième axe : Réguler les mesures correctives.

Le protocole sanitaire de notre école est accessible via le lien à la fin de cet article. Il détaille, pour chaque axe identifié ci-dessus, les actions à suivre pour supporter son application.

Avec le pilotage des indicateurs recensés dans ces tableaux nous nous positionnons ainsi dans une démarche d’amélioration continue. Cela nous permettra d’opter pour de nouvelles solutions si celles proposées initialement ne se sont pas avérées concluantes.

Au-delà du caractère social et pédagogique sur cette fin d’année scolaire, la réouverture de l’école se doit d’être une opportunité de test du protocole et de sa mise en œuvre et ce, afin que dès la rentrée de septembre 2020, l’école puisse proposer un accueil serein et pérenne pour tous.

Nous avons convié Mme PICHET directrice de l’école, Mme ODEYER représentante des parents d’élèves et Mr BITTON Président des P’tits Julicyens à plusieurs visio-conférences. Nous leur avons présenté la stratégie explicitée précédemment.

Je remercie Mme PICHET d’avoir lancé le sondage auprès des parents d’élèves, sur la présence ou pas des enfants en classe, mais aussi à la cantine et au périscolaire.

Je remercie Mr BITTON d’avoir travaillé sur la faisabilité de la mise en place de la cantine et du périscolaire, à ce titre la maison Julicyenne pour des raisons sanitaires que vous avez comprises, sera exclusivement réservée à cette association jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Nous en avons tous conclu qu’au regard de la teneur du dispositif, de l’implication qu’il demande, les conditions requises pour décider d’une date de réouverture de l’école sont les suivantes :

1- Les analyses de risques sont formalisées et actées.

2- Ne maitrisant pas les délais fournisseurs, La mairie s’assure que les produits et autres matériels permettant la désinfection du site et la protection des personnes sont en en stock suffisant pour tenir 20 jours d’ouverture de classes (l’objectif étant de ne pas proposer une ouverture pour aller vers une fermeture pour pénurie de produits).

3- Chacun des représentants des cohortes s’engage par la signature du document à mettre les moyens nécessaires pour respecter et faire respecter ce dispositif et le protocole sanitaire de l’école de Sainte-Julie.

Il nous a paru à tous « raisonnable » d’annoncer une ouverture progressive à partir du 18 mai jusqu’au 25 mai. La semaine du 11 au 15 mai a été consacrée à la préparation logistique de cette rentrée, approvisionnement d’équipements de protections individuelles pour les adultes, produits virucides, marquages au sols, fléchages, mise en place des salles de classes.

Remerciements particuliers à Mme la directrice de l’école, aux P’tits Julicyens, aux Mamans de Sainte-Julie, à Mme PLATTET et Mr BELLAND sans qui cette rentrée scolaire n’aurait pas pu être possible.

Lionel CHAPPELLAZ

PROTOCOLE SANITAIRE ECOLE SAINTE JULIE_20200515_0001

Inscriptions à l’école pour la rentrée 2020

Message de Maud PICHET, Directrice de l’école de Sainte-Julie :

Madame, Monsieur,

La situation actuelle ne permet pas de réaliser les admissions comme prévu le 17 avril. 

Les admissions vont devoir se faire par mail. Si un retour à l’école est prévu avant la fin de l’année scolaire, je vous proposerai de venir visiter l’école.

Voici les démarches à effectuer avant le 22 avril :

– Demander une attestation scolaire auprès de la mairie par mail, à l’adresse suivante mairie@saintejulie.fr, il faudra envoyer par mail le livret de famille et un justificatif de domicile. La mairie m’enverra directement l’attestation scolaire obligatoire pour l’admission à l’école.

– M’envoyer par mail à l’adresse suivante : ce.0010476m@ac-lyon.fr, le livret de famille (pages père, mère et enfant), les vaccins et me fournir les renseignements suivants :

Enfant : nom/prénom/date de naissance/lieu de naissance

Adresse postale

Mère : nom de jeune fille/nom d’épouse (si vous êtes mariés) /prénom

Adresse si différente de l’enfant

Téléphone portable/téléphone maison

Adresse mail

Père : nom/prénom

Adresse si différente de l’enfant

Téléphone portable/téléphone maison

Adresse mail

Pour toutes questions, vous pouvez me contacter par mail ce.0010476m@ac-lyon.fr.

Vous pouvez m’envoyer les documents en plusieurs fois si vous le souhaitez.

Je vous remercie et espère pouvoir vous rencontrer en juin.

Prenez soin de vous.

Cordialement,

Maud Pichet

Directrice

L’EGLISE SAINTE JULITTE

L’église de  Sainte-Julie n’avait pas du tout cette allure au 13 ème siècle.

Elle était formée de deux nefs. Le chœur était voûté en forme de coquille. Dans le chœur , à gauche se trouvait une chapelle voûtée qui était consacrée aux habitants du château.

Son état de vétusté oblige à la reconstruire. Le projet est lancé en 1868. Avant l’entamer les travaux, il faut déplacer le cimetière qui se trouve autour de l’église, ce qui est fait en 1870.

La reconstruction commence en décembre 1873.

Elle est orienté dans le sens inverse de la précédente pour ne pas tourner le dos aux maisons du village. Elle sera consacrée le 13 juin 1876 (mais elle n’est pas encore terminée)

Devant l’église se trouvait autrefois une croix (jubilé en 1865) qui a été placée à la Plaine Robert (croix de la foret)  lors de l’érection du monument aux morts.

LE CHÂTEAU DE SAINTE JULIE

MAISON FORTE qui date du XIIIème siècle, édifiée par les seigneurs de Coligny .Les écrits parlent de Hugues de Sainte Julitte en 1212.    De nombreux seigneurs en ont été propriétaires de cette maison forte. C’est en 1462 que Philippe II de Savoie , comte de Bresse est devenu seigneur du château de Sainte Julie (il était appelé aussi Philippe sans Terre). Il devient Duc de Savoie en 1496. Son histoire sera en lien avec la Chapelle Notre Dame de Lorette. Il est marié alors à Marguerite de Bourbon.

En 1585, le château sera reconstruit par Georges de Lyobard.  Il comprend alors deux tours rondes et des fenêtres à meneaux.

Le 21 mars 1680 le château devient la propriété de la famille Balme et ce jusqu’à la révolution : André Balme, secrétaire du roi au parlement de Metz fut anobli en mars 1698, Charles -Marie Balme (qui fut maire de sainte Julie en1791), puis Charles-Augustin Balme.

 

En 1824, le domaine est vendu à Jean-Marie Dupuys.

FRESQUE HÉRALDIQUE du château de SAINTE JULIE la FRESQUE HÉRALDIQUE

FRESQUE HÉRALDIQUE du château de SAINTE JULIE

datant du XVIIème siècle murale est peinte sur le manteau de la grande cheminée du château. Elle représente l’union de la famille Balme (André) et de la famille Trocu (Françoise). Elle est inscrite au titre des monuments historiques depuis 1984.

 Armoiries de la famille Balme : au premier, coupé, de gueules à  lion d’or, coupé d’azur, à une gerbe d’or, lié de sable. Au deuxième, de sable à un rocher d’argent percé au milieu de sable

Armoiries de la famille Trocu : d’argent, à la banque d’azur semée d’étoiles d’or

CHAPELLE NOTRE DAME DE LORETTE

CHAPELLE NOTRE DAME DE LORETTE

Elle fut érigée au 15 ème siècle.   A l’origine ce n’était qu’un modeste oratoire (la moitié de la chapelle actuelle).

A cette époque, Philippe de Savoie fit une chute de cheval  à un endroit proche du lieu où a été construite la chapelle. Son épouse Margueritte de Bourbon qui eut peur de le voir mourir fit le vœu de construire un oratoire et une église  à Brou s’il survivait. Il guérit mais hélas son épouse décéda en 1483. C’est donc sa seconde épouse Claudine de Brosse dite de Bretagne Penthièvre qui fit édifier la chapelle à l’endroit où son mari avait eu son accident. C’était au départ un petit oratoire : une voûte d’ogives sans ouverture.               Ce fut Marguerite dAutriche, belle fille de Marguerite de Savoie qui exauça le second vœu.                                                      En 1867, la chapelle a été agrandie, pillée, une statue de la mère et l’enfant était placée dans la niche sur la façade, elle a été remplacée par une peinture.