Les nouveautés de la bibliothèque

 

Bretagne, 1988.

Colette est une jeune femme (presque) comme les autres : elle a un métier dans lequel elle s’épanouie, et, depuis peu, vit un grand amour.
Mais un drame entraîne une série de bouleversements, affectifs bien sûr, mais aussi spirituels.

Car pour Colette, le chemin de la résilience passe par la révélation et l’acceptation d’une réalité qu’elle avait auparavant effleurée, mais pas encore assumée : elle est voyante.

Ce livre n’est pas inspiré d’une histoire vraie. Il EST une histoire vraie, et puise son origine dans une sorte de journal que l’auteure a tenu pendant des années.

Dotée d’un véritable talent de conteuse et d’un humour savoureux, elle a décidé de la partager pour, comme elle le dit elle-même  «  aider [ses] concitoyens avides de paranormal à en relativiser le bienfondé », mais aussi «  parce que, faisant profession de pré-voir, clair-voir et pré-dire, [elle a] le droit et le devoir de témoigner en faveur d’une vraie déontologie à opposer au vrai charlatanisme, de l’intégrité à l’escroquerie, de l’humour à la solennité, du doute à la suffisance. »

« Deux ans avant qu’il ne quitte la maison, mon père dit à ma mère que j’étais très laide. « Giovanna, fille unique d’un couple de professeurs, vit une enfance heureuse dans les hauteurs de Naples. L’année de ses douze ans, elle surprend une conversation dans laquelle son père la compare à Vittoria, une tante à la réputation maléfique. Bouleversée par ce rapprochement aussi dévalorisant qu’inattendu, Giovanna va chercher à en savoir plus sur cette femme.

En fouillant l’appartement, elle déniche de rares photos de jeunesse sur lesquelles son père se tient aux côtés d’une personne mystérieusement recouverte de feutre noir. Elle décide alors d’aller à la rencontre de cette Zia Vittoria habitant les quartiers pauvres de Naples. Dans cette partie de la ville qui lui était inconnue, l’adolescente découvre un autre univers social, une façon d’être plus spontanée. Incitée par sa tante à ouvrir les yeux sur les mensonges et les hypocrisies qui régissent la vie de ses parents, elle voit bientôt tout le vernis du monde des adultes se craqueler.

Entre grandes espérances et cuisantes désillusions, Giovanna cherche sa voie en explorant les deux visages de la ville, comme deux aspects de son identité qu’elle tente de concilier.

Winchester, 1932.

Violet Speedwell, dactylo de trente-huit ans, fait partie de ces millions de femmes restées célibataires depuis que la guerre a décimé toute une génération de fiancés potentiels. « Femme excédentaire », voilà l’étiquette qu’elle ne se résigne pas à porter, à une époque où la vie des femmes est strictement régentée.

En quittant une mère acariâtre, Violet espérait prendre son envol, mais son maigre salaire lui permet peu de plaisirs et son célibat lui attire plus de mépris que d’amis. Le jour où elle assiste à un curieux office à la cathédrale, elle est loin de se douter que c’est au sein d’un cercle de brodeuses en apparence austère – fondé par la véritable Louisa Pesel – qu’elle trouvera le soutien et la créativité qui lui manquent.

En se liant d’amitié avec l’audacieuse Gilda, Violet découvre aussi que la cathédrale abrite un tout autre cercle, masculin cette fois, dont Arthur, sonneur de cloches, semble disposé à lui dévoiler les coulisses.

À la radio, on annonce l’arrivée d’un certain Hitler à la tête de l’Allemagne.

 » Je crois que quelqu’un est en train d’agir comme s’il se prenait pour Dieu…  »

Un appel au secours au milieu de la nuit.
Une vallée coupée du monde.
Une abbaye pleine de secrets.
Une forêt mystérieuse.
Une série de meurtres épouvantables.
Une population terrifiée qui veut se faire justice.
Un corbeau qui accuse.
Une communauté au bord du chaos.
Une nouvelle enquête de Martin Servaz.
Le nouveau thriller de Bernard Minier.

Lionel Chappellaz élu maire de Sainte Julie

Vainqueur des élections municipales le 15 mars, Lionel CHAPPELLAZ a été officiellement installé maire de Sainte-Julie.

Dans la salle des fêtes, en présence de quelques spectateurs, les 15 nouveaux élus de Sainte-Julie ont officiellement pris leurs fonctions, deux mois après leur élection du 15 mars. Les votes à bulletin secret ont permis de déterminer les quatre adjoints et le nouveau maire, Lionel CHAPPELLAZ.

Ce père de famille de 48 ans, formateur de profession, possède une solide expérience de la gestion communale, débutée à l’âge de 24 ans dans son village natal de Jarrier (73), jusqu’à son poste de premier adjoint à Sainte-Julie lors du dernier mandat. Pendant ces 6 dernières années, il a pu démontrer son engagement au service de tous les Julicyens, notamment en accompagnant l’installation d’infirmières sur la commune, ou encore en œuvrant dans la modernisation des réseaux d’eau et d’assainissement.

Il remplace ainsi Jean-Luc ROBIN qui tire sa révérence après plusieurs mandats au service de la commune et de ses habitants.

Désormais installé, le nouveau maire va pouvoir développer les projets qui le motivent. Mais sa première priorité est de poursuivre la réouverture de l’école du village dans le respect du protocole sanitaire de l’éducation nationale, priorité sur laquelle la nouvelle équipe municipale a déjà beaucoup travaillé, en coopération avec l’ensemble des acteurs qui gravitent autour de l’école.

Les élections lui ont donné deux conseillers issus de la liste adverse. Il souhaite désormais que les adversaires d’hier fassent partie à part entière de l’équipe d’aujourd’hui.

Continuer la lecture de « Lionel Chappellaz élu maire de Sainte Julie »

Réouverture de la mairie

Nous vous informons qu’à partir du 2 juin jusqu’au 4 juillet, l’accueil du public se fera du mercredi au samedi, de 9h à 12h et uniquement sur rdv, toutes les 30 min.

Merci de vous munir d’un masque et de respecter les distances de sécurité entre les personnes.

Toutes les précautions sanitaires sont mises en place pour vous recevoir dans les meilleures conditions.

Cérémonie du 08 Mai

Compte tenu de la situation exceptionnelle liée à l’état d’urgence sanitaire et aux mesures de confinement, le 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe s’est déroulé en petit comité devant le monument aux morts de notre village.

Cérémonie du 08 Mai
De gauche à droite : Mme Laurence Flamand (Adjointe au maire), Mme Aurore Chaudet (Conseillère sortante), Mr Julien Belland (Nouvel élu), Mr Lionel Chappellaz (Premier adjoint), Mme Béatrice Gusella (Adjointe au maire), Mr Jérôme Lemaire (Conseiller sortant).
De gauche à droite : Mme Laurence Flamand (Adjointe au maire), Mr Phaiboun Thongsoum (Adjoint au maire), Mr Lionel Chappellaz (Premier adjoint), Mme Béatrice Gusella (Adjointe au maire).

 

Les services départementaux de la solidarité reprennent leurs activités

À compter du 11 mai 2020, les services départementaux de la solidarité reprennent progressivement l’ensemble des activités nécessaires aux aindinois.
Les modalités d’exercice de ses activités se doivent d’évoluer pour garantir votre sécurité sanitaire et celle de nos agents.
Vous n’aurez pas à vous déplacer et vos demandes seront traitées dans toute la mesure du possible par téléphone.
Les accueils physiques dans nos locaux se feront exclusivement sur rendez-vous et si nécessaire. Des visites à domicile seront également organisées si besoin.

Services départementaux de la solidarité – Ain

Le frelon asiatique : signalez sa présence !

Le frelon asiatique poursuit sa progression sur le territoire régional. Outre la problématique liée à sa présence sur les zones urbanisées, il représente une véritable menace pour la biodiversité1 et la santé des abeilles.

Comment signaler un individu ou un nid ?

Toute personne suspectant la présence d’un frelon asiatique est invitée à en faire le signalement soit :

– Sur la plateforme de signalement en ligne : frelonsasiatiques.fr

– En téléchargeant l’application mobile « Frelon Asiatique »

Plan de surveillance et de lutte régional :

Un dispositif de surveillance et de lutte, piloté par la FRGDS3, vise à repérer et faire détruire les nids par des entreprises spécialisées avant la sortie des fondatrices (à la fin de l’automne), afin de maintenir la population de frelons asiatiques à un niveau acceptable.

Continuer la lecture de « Le frelon asiatique : signalez sa présence ! »

Mise à disposition d’un dispositif numérique d’attestation de déplacement

Le dispositif sera accessible dès le lundi 6 avril 2020.

Ses objectifs premiers sont :

  • pour les concitoyens : fournir une nouvelle capacité de production de l’attestation simple et sûre ;
  • pour les forces de l’ordre : sécuriser le contrôle au travers d’une capacité de lecture à distance des informations figurant sur le document, par lecture d’un QR Code.

Le formulaire disponible en ligne sur le site du ministère de l’Intérieur permettra de renseigner les informations relatives à l’identité, l’adresse, le motif de la sortie, ainsi que la date et l’heure.

Un fichier PDF comprenant l’ensemble des informations et à l’image de la version papier est alors généré. Ce document comporte automatiquement un QR Code comprenant l’ensemble des données du formulaire, ainsi que la date et l’heure de génération du document.

Ce fichier doit être présenté sous forme numérique lors d’un contrôle grâce à un smartphone ou à une tablette numérique.

Ce service n’est pas un traitement de données personnelles. C’est une traduction fidèle du dispositif déclaratif au format papier : aucune donnée saisie n’est transmise aux serveurs du Gouvernement. Les données saisies servent uniquement à générer localement, sur l’appareil de l’usager, l’attestation sous forme numérique.

Ce service a été conçu pour être facilement utilisable par les personnes en situation de handicap, en appliquant les règles définies par le référentiel RGAA (Référentiel général d’accessibilité pour les administrations).

Ce service est accessible sur tout type de terminal mobile (smartphone ou tablette) au travers d’un navigateur relativement récent.

Un formulaire en ligne a été préféré à la création d’une application disponible sur les magasins d’applications mobiles. La solution du formulaire est en effet parue plus simple à utiliser pour le plus grand nombre et permet de faciliter les éventuelles mises à jour au cas où l’attestation viendrait à évoluer.

Opération tranquilité entreprises

 

Le groupement de gendarmerie et la direction départementale de sécurité publique ont décidé d’étendre cette opération au profit des commerces et des entreprises.

L’opération tranquillité entreprises (OTE) bénéficie désormais à différents professionnels désireux de sécuriser leurs locaux professionnels.

Elle leur permet dorénavant de signaler à l’unité de gendarmerie ou de police territorialement compétente la fermeture temporaire de leurs établissements (vacances ou autres) ou tout événement exceptionnel (réception de matériaux de valeurs, passages suspects…), au moyen d’un formulaire spécifique.

Si vous souhaitez adhérer à OTE, inscrivez-vous auprès de la brigade de gendarmerie de Meximieux (04.74.61.02.34) en remplissant et en y déposant l’imprimé suivant : Formulaire d’adhésion à OTE